Taxe CO2

Si vous souhaitez acheter un véhicule en 2021, sachez que de nombreux bonus et malus peuvent s’ajouter au prix d’achat. Ces taxes et rabais supplémentaires peuvent largement influencer le prix de votre carte grise, et dans certains cas alourdir fortement votre budget. Nous vous invitons à en découvrir davantage sur la taxe CO2, son barème, et son impact sur le coût de votre immatriculation.

Qu’est-ce que la taxe CO2 ?

Le respect de l’environnement prend une part importante dans les préoccupations de chacun, mais également au niveau gouvernemental. Le trafic routier, qui représente pas loin d’un tiers des émissions de dioxyde de carbone (CO2) en France, fait l’objet de nombreuses mesures de prévention de la pollution depuis des décennies. 

La taxe CO2 fait partie des malus-bonus écologiques mis en place par le gouvernement concernant le parc automobile français. Son origine remonte au Grenelle de l’environnement de 2007.

  • Le principe de cette taxe est de décourager les automobilistes français à acheter des véhicules polluants en augmentant le prix de leur carte grise par rapport au taux d’émission de CO2 rejeté.

La taxe CO2 est parfois aussi appelée taxe carbone, ou taxe sur les véhicules polluants. Lors d’un compte rendu détaillé du prix d’une carte grise, la taxe CO2 est notée dans la case “Y.3”.

Qu’est-ce que la norme WLTP ?

La norme WLTP, ou protocole WLTP, est un outil de mesure de la pollution des véhicules introduit en 2017. Cet acronyme signifie “Worldwide Harmonised Light Vehicle Test Procedure”, soit “Procédure Mondiale Harmonisée de Test de Véhicules Légers”.

  • Il s’agit là d’une série de tests tentant de représenter des conditions de conduite réelles pour une évaluation précise des capacités des moteurs des véhicules. 

La norme WLTP remplace la norme NEDC, qui avait été mise en place en 1973 et mise à jour en 1996. Cette dernière n’était cependant pas assez précise, et ne s’accordait pas aux dernières technologies en matière de moteur. Tout véhicule vendu en Union Européenne se doit de passer ce test de conduite en condition réelle afin d’être homologué pour la circulation sur les routes, mais aussi pour établir sa taxe CO2.

Quels sont les véhicules concernés par la taxe CO2 ?

La taxe CO2 concerne toutes les voitures particulières (catégorie M1) et les camionnettes de transport de personne ou de bien (catégorie N1) mises en vente sur le marché français depuis dix ans. Cette taxe concerne donc les véhicules neufs, les véhicules d’occasion de moins de 10 ans, mais également tout véhicule importé depuis l’étranger. Les camionnettes utilitaires et les véhicules de transport de personnes handicapées n’ont pas à payer la taxe CO2.

Pourquoi les véhicules de plus de 10 ans ne paient pas la taxe CO2 ?

Même si le gouvernement cherche à renouveler le parc automobile français, remplacer les véhicules anciens peuvent parfaitement fonctionner représente un coût environnemental inutile. En effet, même les véhicules les plus propres, tels que les voitures électriques, utilisent des matériaux polluants, et ont une empreinte carbone importante lors de leur fabrication. Il est donc préférable de garder son ancien véhicule quelques années supplémentaires avant d’investir dans un nouvel engin plus éco-responsable

À savoir : Ainsi, les véhicules de catégorie M1 et N1 dont la date de première immatriculation est supérieure à 10 ans n’ont pas à s’acquitter de la taxe CO2, quel que soit leur taux de pollution ou le carburant utilisé, afin de rendre ces véhicules attractifs pour les petits budgets et prolonger leur durée de vie.

Quel est le barème de la taxe CO2 en 2021 ?

Le barème de la taxe CO2 change tous les ans. Celui-ci se durcit considérablement année après année. Il devient difficile pour un véhicule thermique de ne pas être sujet à cette taxe, et les grosses cylindrée peuvent se retrouver avec une taxe équivalente au prix d’achat d’une petite voiture. Voici le barème de la taxe CO2 pour toute demande d’immatriculation en 2021.

A quel moment doit-on payer la taxe CO2 ?

La taxe CO2, tout comme la taxe régionale, se paye au moment de régler sa carte grise. Lors d’une demande de nouvelle immatriculation ou de changement de titulaire, les caractéristiques techniques du véhicule vous sont demandées. Si votre véhicule a moins de 10 ans, les résultats du protocole WLTP sont pris en compte pour déterminer le montant de cette taxe, qui s’ajoute aux autres frais d’immatriculation.

Qui doit payer la taxe CO2 en cas de leasing LLD ou LOA ?

La carte grise d’un véhicule en Location Longue Durée (LLD) ou Location avec Option d’Achat (LOA) appartient à l’organisme créditeur. Cependant, c’est au locataire de régler les frais de carte grise. La taxe CO2 fait donc partie de ces frais à votre charge si vous disposez d’un véhicule en leasing.

Comment calculer le coût de la taxe CO2 de ma carte grise ?

Calculer le coût de la taxe CO2 est on ne peut plus simple ! LaCarteGriseEnLigne met à votre disposition un simulateur de coût de carte grise en ligne gratuit. Il vous suffit de rentrer le numéro d’immatriculation du véhicule que vous souhaitez acheter, ou de rentrer manuellement ces caractéristiques techniques. Il vous sera également demandé d’indiquer votre département de résidence. En quelques secondes, notre algorithme retrouve toutes les informations nécessaires dans nos bases de données et vous indique le prix de votre carte grise. Le coût de la taxe CO2 apparaît ainsi dans la case Y.3, avec le reste des taxes imputables au véhicule.

Accéder au simulateur

Comment étaler le paiement de ma carte grise en cas de taxe CO2 importante ?

Si vous souhaitez investir dans un véhicule de grosse cylindrée, attendez vous à payer une taxe CO2 importante ! Cette taxe s’ajoute au prix du véhicule, qui peut également être élevé. Afin de vous aider à maîtriser votre budget, LaCarteGriseEnLigne.fr vous propose son service de paiement en plusieurs fois. Vous pouvez ainsi régler le coût de votre carte grise en 2,3 ou 4 fois, et ainsi bénéficier de mensualités plus faciles à payer. 

Menu